Historique

Fondé en 1967 par la coopération française, le CITE était à l’origine un centre de documentation et d’information basé uniquement à Antananarivo. Il abritait également des expositions sur les nouvelles technologies et des conférences sur l’économie et la société.

En 1996, le CITE devient une association de droit malgache et s’ouvre à l’appui aux entreprises notamment du secteur agro-alimentaire. Il démarre également des actions d’appui aux médias en accueillant les journalistes au sein du CRM (centre de ressources des médias) de même qu’un projet d’appui aux médias de 1997 à 2003.
En parallèle, le CITE se décentralise et ouvre ses premières antennes en 1998 à Antsirabe.

De 1996 à 2012, le CITE ouvre 14 antennes en partenariat avec les communes urbaines et/ou les chambres de commerce. Il structure son offre de services aux très petites entreprises en combinant information, formation et appui-conseil. Il s’autonomise totalement de la coopération française en terme institutionnel et financier.

En 2009, le CITE change de statut pour devenir une ONG malgache, il est désormais géré par un conseil d’administration, constitué de représentants de groupements professionnels et d’organismes de formation appartenant aux secteurs d’activité dans lesquels œuvre le CITE dans tout  Madagascar : artisanat, agriculture et agro-alimentaire, technologies de l’information, industrie, médias.

La prise en charge du salaire du directeur général par le Ministère français des Affaires étrangères, active depuis l’ouverture du CITE en 1967, a cessé au 31 octobre 2009. Ceci inaugure la phase d’autonomie totale du CITE, désormais le directeur général est rémunéré par le CITE sous l’autorité directe du Président du conseil d’administration.

La Directrice Générale


Journée mondiale de l'eau 2017

Chaque année, le 22 mars, la Journée mondiale de l’eau appelle à agir. Les eaux usées sont le thème choisi en 2017 et la campagne «Pourquoi ga ...

Coopérer autrement en acteurs de changement

Dans un contexte mondial connecté et interdépendant, l’aide Nord/Sud fait débat. Les organisations de la société civile (OSC) innovent et const ...

Coopérer sur des enjeux partagés : une alternative à l’aide ?

Ce séminaire international s’inscrit dans le cadre du programme Coopérer Autrement en Acteurs de Changement (CAAC) porté par le CFSI et à destin ...

Le Service Observatoire du CITE

Le CITE élargit ses services en matière de diffusion d’information à travers le Service Observatoire. Ce Service est un dispositif de collecte, d ...