Le Service Observatoire du CITE

Rédigé par Mahandrisoa RAJAONARIVONY - -

Le CITE élargit ses services en matière de diffusion d’information à travers le Service Observatoire. Ce Service est un dispositif de collecte, d’analyse et de diffusion d’informations fiables et à jour, principalement sur la base d’un système d’enquête périodique. Il a pour mission de produire des outils de réflexion et de prise de décision sur des thématiques qui élargissent les champs de compétence du CITE à savoir notamment la vulnérabilité, la pauvreté, les inégalités et la résilience des populations. Ce Service contribue aussi aux différentes études confiées au CITE.

Ces thématiques de travail du Service Observatoire ont trait à des concepts d’analyse liés aux préoccupations actuelles de développement socio-économique. L’équipe mobilise ainsi différentes approches  qui sont largement adoptées dans les politiques de développement : développement durable, développement socialement durable, etc. Ce Service travaille en étroite collaboration avec des chercheurs de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) – l’« Unité Mixte Internationale Résiliences » (UMI Résiliences) – et du Centre de coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD), dont le CITE est partenaire. Ces thématiques sont mobilisées pour réaliser des enquêtes et des études dans différents secteurs, en milieux urbain et rural (sécurité alimentaire, agriculture, entreprenariat, etc.), pour répondre aux besoins en informations de ses partenaires.

En pratique, le Service Observatoire conçoit des enquêtes, assure sa mise en œuvre jusqu’à la production de la base de données, effectue le traitement et l’analyse et présente les résultats sous forme de produits diffusables de manière périodique ou ponctuelle (ex. : bulletins, rapports, articles). Renforcée par les autres Services du CITE, l’équipe peut s’adapter à différents secteurs selon la demande de ses partenaires. Dans le but de valoriser les informations produites mais surtout pour promouvoir la concertation autour des thématiques étudiées, le Service participe également à l’animation de débats à travers les séminaires, conférences et ateliers.

Le trio gagnant pour le Sud de Madagascar

Rédigé par Mahandrisoa RAJAONARIVONY - -

Métamorphose professionnelle réussie de Tsiroahy Miandrisoa Milavonjy, artisan bijoutier avec le concours de FATAN – CITE Ambovombe – ANCESM, trois associations locales dans le Sud de Madagascar

Lancement du FAMP dans le cadre du projet OSC

Rédigé par Mahandrisoa RAJAONARIVONY - -

 

68 organisations locales d'appui au développement rural vont avoir l'occasion de démontrer leur efficacité en termes de promotion des Activités Génératrice de Revenus.

Une enveloppe de 275 000 000 ariary leur est destinée et permettra de soutenir 7 à 10 projets visant l’amélioration de l'accès des populations rurales défavorisées à des services d'appui aux activités agricoles génératrices de revenus.

 Cette enveloppe est mise à disposition dans le cadre du projet « Amélioration de la capacité des Organisations de la Société Civile à soutenir les Activités Génératrices de Revenus en zone rurale sur les Hauts plateaux de Madagascar » qui a démarré au mois de mars 2012 pour une durée de 2 ans. Financé à hauteur de 1 141 945 000 ariary soit 413 000 euros par l'Union Européenne, ce projet est mis en œuvre par l'ONG Agrisud International et l'ONG Cite (Centre d'Information Technique et Economique). Il bénéficie à 68 Organisations de la Société Civile ou OSC (Coopératives, Associations, ONG) de 5 Régions de Madagascar (Itasy, Analamanga, Vakinankaratra, Amoron'i Mania, et Haute Matsiatra).

 L'action comprend deux grands axes : (i) renforcement des capacités des OSC et (ii) mise en œuvre des compétences transférées. Le renforcement des capacités prend la forme de formations sur cinq modules : gouvernance des OSC, promotion des Activités génératrices de revenus (AGR), diffusion des pratiques agroécologiques, communication et plaidoyer, et capitalisation. La mise en pratique des compétences transférées est favorisée par la mise en œuvre d'un fonds d'appui aux micro-projets (FAMP).

 Le fonds d'appui aux micro-projets est une subvention en cascade d'une enveloppe de 275 000 000 d'ariary permettant de soutenir 7 à 10 micro-projets portés par des organisations bénéficiaires du projet. Il vise deux résultats : la mise en pratique par les OSC bénéficiaires des renforcements de compétences transférées pendant les formations et l’amélioration de l'accès des populations rurales défavorisées à des services d'appui aux activités agricoles génératrices de revenus. Le démarrage du processus FAMP a été marqué au mois d'avril dernier par des journées de lancement au niveau des cinq Régions d'intervention du projet. Au cours de ces journées, un appel à propositions restreint a été lancé à l'endroit des 68 OSC bénéficiaires. A cet effet, chaque OSC est appelée à élaborer et à soumettre avant le 16 août 2013 une proposition d'action ou micro-projet pour appuyer les AGR de ses adhérents. Le montant minimum de la subvention est de 19 250 000 ariary et le maximum est de 27 500 000 ariary par micro projet. Le FAMP constitue une démarche permettant de soutenir les projets de développement agricole portés par des organisations locales.

 Conformément à la stratégie d'intervention du projet et dans l'objectif de renforcer la synergie avec les actions locales en cours et de démultiplier les efforts de développement déployés localement, les représentants des autorités locales et des opérateurs de développement ont été invités aux journées de lancement du fonds.

L’évaluation, l’examen et l’attribution des subventions seront réalisés au mois d’août 2013 par des comités d'évaluation régionaux composés des représentants d'Agrisud, du Cite, des autorités et d'autres acteurs locaux tels que les CSA et certains projets/programmes appuyant les OSC. Les actions proposées par les OSC sélectionnées dans le cadre de cet appel à proposition devraient démarrer à partir du mois d'octobre de cette année.

  Personne contact :

Sylvain Deffontaines , Coordinateur National AGRISUD (032 02 765 12)

 

 


Conférence de presse à la CCIFM le 10 avril 2017 à 9 heures

A l’occasion de la sortie du catalogue de formation 2017, Monsieur André BEAUMONT, Président Monsieur Jean-Michel FRACHET, Président de la Commis ...

Communiqué sur le lancement du projet SIOKA

Face aux défis auxquels la société civile malagasy doit faire face, comme : la lutte contre la corruption, le foncier, la transparence budgétaire, ...

Journée mondiale de l'eau 2017

Chaque année, le 22 mars, la Journée mondiale de l’eau appelle à agir. Les eaux usées sont le thème choisi en 2017 et la campagne «Pourquoi ga ...

Coopérer autrement en acteurs de changement

Dans un contexte mondial connecté et interdépendant, l’aide Nord/Sud fait débat. Les organisations de la société civile (OSC) innovent et const ...